Previous Index Next

 

vi   STATISTIQUE DES PECHERIES

LA SAISON DE PECHE EN 1921

 

L'industrie de la peche s'est exercee durant l'annee 1921 clans des conditions extremement defavorables. Le poisson et ses sous-produits trouvaient difficilement acqucreur et les prix haisserent a un tel degre que certains pecheurs, principalement dons certains districts du littoral de 1'Atlantique, jugerent preferable de cesser leurs travaux, ce qui explique que la production ait etc grandement infcrieure a la normale. Il n'est done pas surprenant que la valeur de tout le poisson et de ses sous-produits mis sur le marche pendant l'annee, n'ait pas depasse 834,931,935, somme qui n'avait jamais etc aussi passe depuis 1914; Me est infcrieure de $14,000,000 a in production de 1920 et de 825,000,000 a celle de l'annee 1918, laquelle constituait un record.

A premiere vue, cette decroissance est tres serieuse, mais deja se manifestent des indices evidents de 1'amelioration du marche pour les produits de la saison de 1922 et l'on peut predire aver confiance, que loin de diminuer encore, la production de nos pecheues reprendra sa marche ascendante, quoique plus lentement qu'au cours de la guerre. Nous donnons ci-dessous un releve de la valeur des pecheiies clans chacune des provinces durant les annees 1920-21.

 

1920

1921

Nouvelle-Ecosse    

$12,742,659

$9,778,623

Nouveau Brunswick    

4,423,745

3,690,726

Ile du Prince-Edouard    

1,708,723

924,529

(2uObec    

2,592,382

1,815,284

Ontario    

3,336,412

3,065,042

Manitoba    

1,249,607

1,023,187

Saskatchewan    

296,47E

243,018

Alberta    

529,078

408,868

Colombie Britannique    

22,329,161

13,953,670

Yukon    

33,100

28,988

 

$49,241,339

$34,931,935

Pecheries de 1'Atlantique

 

iilorue, merluche, eglefin et merlan.—En raison de in baisse des cours et

de in mcvente, la prise de ces quatre varietes de poisson, en 1921, se reduisit a 2,509,928 quintaux, au lieu de 2,707,059 quintaux 1'annee precedente; in diminution porte sur la merluche, le merlan et 1'eglefin, surtout ce dernier. La flottille de peche du bane de Lunenbuerg a pris moins de poisson que 1'annee precedente; ceci ctant attribuable au fait qu'elle comptait moins de bateaux de peche. Il est a remarquer que la prise individuelle de chaque embarcation fut plus considerable que de coutume.

llaqucreau, hareng et sardine.—Le maquereau fut, en general, plus abondant qu'en 1920. Les prises faites en Nouvelle-Ecosse, au Nouveau-Brunswick et clans file du Prince-Edouard depasserent de 18,000 quintaux celles de 1920, mais cette augmentation fut presque neutralisee par une diminution de 15,000 quintaux clans in province de Quebec, affectant surtout les Iles de la Madeleine. Le hareng fume ou hareng saur avant etc delaisse par le consommateur, la peche du hareng s'en est ressentie. Elle tomba a 637,414 quintaux, contre 935,122 quintaux 1'annee precedente; cette diminution se produisit clans toutes les provinces. Dans in baie de Fundy, la peche a la sardine ne fut pas fructueuse. D'autre part, 1'industrie de la mise on boite de la sardine n'etant pas encore reorganisee et les industriels avant eprouve des difficultes a vendre la prise des trois annees prccedentes, les cours se maintinrent si bas que les pecheurs ne jugerent pas a propos de tendre leurs filets.

Autres poissons de men—La peche du fletan donne 7,600 quintaux de plus que l'annee precedente et celle de 1'espadon fut doublee. La bonite, la plie et le tacaud (petite morue) ne differerent pas de la normale.


Previous Index Next